Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2015 2 24 /11 /novembre /2015 19:30
"Ce n'est un secret pour personne que les bases de l'EI sont au milieu des habitations civiles."

Ce qui ressemble à une base est soit vide soit fictif. Les jihadistes vivent dans les maisons civiles", relève Aktham Alwany, un militant de l'Observatoire syrien des droits de l'homme, originaire de Raqqa.

Avant les conflits, la ville syrienne de Raqqa et ses 200 000 habitants étaient invisibles, inconnus. Depuis juin 2014, Raqqa est devenue l'épicentre de l'influence de l'Etat islamique dans la région. Lundi 16 novembre, le gouvernement français a annoncé sa volonté d' intensifier les frappes en représailles aux attentats de Paris revendiqués par l'organisation jihadiste. Mais au milieu des bombardements, de nombreux civils sont pris au piège.

Depuis le dernier recensement officiel en 2009, il est difficile de savoir combien de personnes vivent encore dans la ville de Raqqa. Au bord de l'Euphrate, des dizaines de milliers d'habitants ont fui. Les autres subissent le règne de l'EI, qui se sert d'eux comme de boucliers humains.

On se peut poser la question, pour un djihadiste tué par les bombardement, combien de victimes civiles?

Michel Onfray s'en était d'ailleurs ému

Le meilleure moyen, si on voudrait vraiement rentrer dans la logique de la guerre, serait d'appuyer des forces terrestres, principalement du régime de Damas, par des hélicoptères de combat

Ce qui causerait moins de victimes collatérales et serait plus efficace

Procédé qui avait été utilisé avec succès en Lybie

Mais le problème et la perte de temps(criminelle) aura été pour Hollande , de peiner de s'allier avec les forces terrestres, enfin surtout Assad, qui a été longtemps considéré comme infréquentable

Alors que Fillon, il y a plus d'un an militait pour cette alliance, même si elle apparaissait un peu contre nature

Partager cet article

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article

commentaires

Citations

 

 

Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne plus avoir peur

 

La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes

 

Réussir en pain, mieux qu'en farine

 

Sdf: marginal désabusé qu'exhibe la société pour décourager ceux qui tentent l'insoumission au diktat social

 

Le gouvernement a un bras long et un bras court:le long sert à prendre et arrive partout, le court sert à donner mais n'atteint que les plus proches

 

 

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

 

Nous devons lutter contre toutes les peurs, mais n'avoir peur de rien pour nous-mêmes

 

Vulnerant omnes, ultima necat : toutes blessent, la dernière tue

Se trouvait au-dessous des horloges de la Rome Antique(à propos des heures)

 

Vini, vidi, vici (Jules Cesar): je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu, qui désigne une victoire foudroyante