Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 18:28

Une pétition en ligne lancée contre la réforme du travail a déjà récolté un million de signatures en deux semaines. Un record en France. Le texte intitulé « Loi travail : non merci ! » a été lancé sur change.org vendredi 19 février par des militants associatifs et syndicalistes, et notamment la féministe Caroline de Haas.

Le projet de loi controversé prévoit notamment des référendums d’entreprise pour valider des accords minoritaires, un plafonnement des indemnités prud’homales pour les licenciements abusifs, des modifications des modalités de licenciement économique ou encore la création du compte personnel d’activité (CPA) rassemblant les droits sociaux.

Malgré le report de sa présentation en conseil des ministres, du 9 au 24 mars, pour laisser le temps au gouvernement de le « retravailler », la mobilisation contre ce texte s’est amplifiée.

Les jeunes veulent la sécurité, mais le blocage patronal pèse lourd

Un patron peut-il hésiter à embaucher en cas d'afflux de commandes?

Il hésitera moins , s'il a la possibilité de réduire ses effectifs en cas de reflux

Partager cet article

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article

commentaires

Citations

 

 

Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne plus avoir peur

 

La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes

 

Réussir en pain, mieux qu'en farine

 

Sdf: marginal désabusé qu'exhibe la société pour décourager ceux qui tentent l'insoumission au diktat social

 

Le gouvernement a un bras long et un bras court:le long sert à prendre et arrive partout, le court sert à donner mais n'atteint que les plus proches

 

 

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

 

Nous devons lutter contre toutes les peurs, mais n'avoir peur de rien pour nous-mêmes

 

Vulnerant omnes, ultima necat : toutes blessent, la dernière tue

Se trouvait au-dessous des horloges de la Rome Antique(à propos des heures)

 

Vini, vidi, vici (Jules Cesar): je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu, qui désigne une victoire foudroyante