Attractivité: la France première en Europe, mais jusqu’à quand?

Publié le par georges49

Avec 985 décisions d'investissements étrangers sur son territoire en 2020, la France demeure la destination plébiscitée en Europe pour les investissements étrangers selon le baromètre d’attractivité EY. L’exécutif brandit ce classement comme un trophée. Pourtant, la réalité invite à plus de mesure. Analyse.

La France demeure championne d’Europe des investissements étrangers (IDE), selon le dernier baromètre annuel de l'attractivité d’EY (ex-Ernst & Young) publié ce 7 juin.

Malgré l’impact de la crise du Covid en 2020, marquée par une chute de 18% du nombre de «projets» d’investissements étrangers sur son territoire, l’Hexagone trône encore sur la première marche du podium.

Regain de l’attractivité française, une tendance lourde

La France devance ainsi d’une très courte tête (dix projets) le Royaume-Uni, à qui elle avait ravi la médaille d’or fin 2019, pour la première fois depuis la création de cet indice en 1997, ainsi que l’Allemagne et ses 930 projets.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article