Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 19:51

Le gouvernement ne crée pas d'emploi,cela est du ressort des entreprises.

L'état n'est donc aucunement responsable du chomage et de la baisse du pouvoir d'achat.

En fait le chomage peut être réduit à zéro,mais seulement dans une économie communiste.

Donc pour faire disparaitre le chomage,il faut opter pour ce système dirigiste,mais cela n'aura pas d'effet sur le pouvoir d'achat.

En fait ,à mon avis ,il ne faut pas faire les choses à moitié:

-soit ,on reste dans le système capitaliste,et il faut jouer le jeu à fond dans la compétitivité et l'esprit d'entreprise

-soit on adopte le système communiste intégralement

L'Allemagne s'était montrée également exemplaire lors de sa scission,la RDA était reconnue pour avoir très bien intégré le communisme,tandis que la RFA était championne de l'export

Partager cet article

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article

commentaires

Alex 13/04/2012 13:02


Vous ne répondez à aucune des objections : en Espagne, on a laissé s'exprimer le secteur privé là où il fallait le réguler ; même chose aux EU avec les subprimes. Sortez de l'idéologie et soyez
un peu plus pragmatique : en France une bonne partie des grandes entreprises qui font de nous la 5ème puissance économique mondiale sont des entreprises anciennement publiques, qui se sont
développées grâce à l'Etat avant d'être privatisées.

georgoharisso57 13/04/2012 13:14



Pour les grandes entreprises ,pas de soucis,mais il manque un tissu de PME,c'est à dire qu'il manque des entrepreneurs


Pour l'Espagne,en restant dans la zone euro,on ne peut plus rien pour eux



Alex 12/04/2012 16:07


Le gouvernement pas responsable d'une montée du chomâge ? Ne racontez pas n'importe quoi. En Espagne, la montée du chomâge à 20% s'explique principalement par le fait que les gouvernements, de
droite et de gauche, ont laissé se développer une bulle immobilière pendant 20 ans. Lorsque le secteur s'est effondré, des millions d'emplois, directs ou non, ont disparu. Et impossible de
convertir ces gens à d'autres métiers ou d'attirer les investisseurs dans d'autres secteurs, parce qu'aucun investissement conséquent n'a été fait en 20 ans pour améliorer le niveau de formation
des travailleurs espagnols. Donc triple responsabilité du pouvoir politique: inciter au développement d'une bulle par des mécanismes fiscaux (créés par la droite espagnole), laisser se développer
cette bulle pourtant bien visible puisque l'Espagne avant 2007 vendait à peine 10% des logements qu'elle construisait chaque année (responsabilité de la gauche espagnole cette fois), ne pas
investir dans l'éducation pour mettre l'Espagne au niveau de formation des autres pays européens. Donc ne racontez pas n'importe quoi : si l'Espagne ne crée pas d'emploi aujourd'hui, c'est
principalement à cause d'un deficit d'investissement, notamment dans l'éducation et les industries à haute valeur ajoutée. D'ailleurs on continue : alors que l'Espagne a déjà l'un des taux de
non-diplômés les plus élevés de l'UE, le gouvernement de droite prévoit de nouvelles coupes dans le budget de ... l'éducation. Certes le gouvernement ne peut pas tout, et personne ne souhaite une
économie planifiée - mais enfin s'il apparait qu'un secteur (le bâtiment) est sur-représenté dans le pays, c'est bien la responsabilité du gouvernement de prendre de grandes mesures pour réguler
ce secteur, soutenir le développement d'autres secteurs, et former les travailleurs pour les rendres compétitifs. J'ai parcouru votre blog et je pense que vous gagneriez à vous documenter
davantage en matière économique, car vous semblez à peu près au même niveau que le locataire actuel de l'Elysée (vous savez, celui qui a découvert à 57 ans que les multinationales payaient très
peu d'impôts - découverte croustillante pour un ancien avocat d'affaire, découverte consternante quand on est Président de la république). Notamment, votre totale ignorance des effets désastreux
de la stratégie économique de l'Allemagne sur l'économie de la zone euro (voyez le récent rapport de l'OIT) ou des résultats catastrophiques de tous les programmes de baisse de dépenses appliqués
dans les pays en crise au cours de 20 dernières années, laissent rêveur.

georgoharisso57 12/04/2012 16:26



Ma vision perso,c'est que l'état doit prioritairement  réduire son impact et ses dépenses,pour laisser s'exprimer le secteur privé.


Quand un pays comme l'Espagne n'a pas assez d'industrie,forcément il ne sert à rien de relancer l'immo 



Citations

 

 

Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne plus avoir peur

 

La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes

 

Réussir en pain, mieux qu'en farine

 

Sdf: marginal désabusé qu'exhibe la société pour décourager ceux qui tentent l'insoumission au diktat social

 

Le gouvernement a un bras long et un bras court:le long sert à prendre et arrive partout, le court sert à donner mais n'atteint que les plus proches

 

 

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

 

Nous devons lutter contre toutes les peurs, mais n'avoir peur de rien pour nous-mêmes

 

Vulnerant omnes, ultima necat : toutes blessent, la dernière tue

Se trouvait au-dessous des horloges de la Rome Antique(à propos des heures)

 

Vini, vidi, vici (Jules Cesar): je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu, qui désigne une victoire foudroyante