Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 11:48

Billet drapeau de 100 francs rectoLa monnaie unique a vérouillée les possibiblités de dévaluation pour récupérer en compétitivité, notemment pour les pays du sud

Mais pour compenser, les états compressent le pouvoir d'achat des ménages pour redonner en compétitivité les entreprises

En Espagne, après les hausses de tva douloureuses, le redressement semble à portée, le taux d'emprunt est à moins de 4% et même inférieur à celui de l'Italie

Chez nous, Hollande et  ses comparses ont compris cette nouvelle donne, tardivement certes, mais mieux vaut tard que jamais

Une esquisse se profile avec l'annonce d'allègement de charges sur les entreprises

Bien sûr, qui va payer? Nous, soit par les impôts ou la tva

L'état , bien que faisant de nombreux efforts d'économie, peine sur les réformes de structures, avec de surcroît le budget de l'éducation qui reste à flot

De toute façon, la France , comme d'autres pays de la zone euro, et malgré l'idéologie socialiste du pouvoir en place, ne peut éviter ce nouveau genre de dévaluation pour redonner de l'oxygène aux entrepreneurs, seuls créateurs d'emplois

Partager cet article

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article

commentaires

Citations

 

 

Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne plus avoir peur

 

La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes

 

Réussir en pain, mieux qu'en farine

 

Sdf: marginal désabusé qu'exhibe la société pour décourager ceux qui tentent l'insoumission au diktat social

 

Le gouvernement a un bras long et un bras court:le long sert à prendre et arrive partout, le court sert à donner mais n'atteint que les plus proches

 

 

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

 

Nous devons lutter contre toutes les peurs, mais n'avoir peur de rien pour nous-mêmes

 

Vulnerant omnes, ultima necat : toutes blessent, la dernière tue

Se trouvait au-dessous des horloges de la Rome Antique(à propos des heures)

 

Vini, vidi, vici (Jules Cesar): je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu, qui désigne une victoire foudroyante