Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 18:40

Les structures gouvernementales ont surtout pour objet de fournir des places bien rémunérées pour ceux qui en bénéficient.

Leur travail serait théoriquement de mettre en place une politique industrielle suceptible de fournir des emplois à ceux qui en ont besoin(et ils sont nombreux), mais dans ce domaine ils ont déjà renoncés et se limitent à nous annoncer qu'ils vont vaincre le chômage

C'est à dire que les dirigeants savent très bien qu'ils sont totalement impuissants face à la crise économique, mais leur  travail consiste à nous convaincre qu'ils vont  inverser la tendance des chiffres.

Ils vont peut-être y arriver, mais avec des radiations massives de demandeurs d'emploi ou des stages bidons.

En attendant l'industrie automobile s'effondre et ils rient aux éclats , car pour eux  l'automobile est polluante et on peut s'en passer, donc à plus forte raison ne devrait bénéficier d'aucune subvention

Le seul problème, c'est que ce secteur constitue la colonne vertébrale de toute l'industrie, et lorqu'elle sera en lambeaux, on sera rendu comme les grecs.

Partager cet article

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article

commentaires

Citations

 

 

Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne plus avoir peur

 

La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes

 

Réussir en pain, mieux qu'en farine

 

Sdf: marginal désabusé qu'exhibe la société pour décourager ceux qui tentent l'insoumission au diktat social

 

Le gouvernement a un bras long et un bras court:le long sert à prendre et arrive partout, le court sert à donner mais n'atteint que les plus proches

 

 

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

 

Nous devons lutter contre toutes les peurs, mais n'avoir peur de rien pour nous-mêmes

 

Vulnerant omnes, ultima necat : toutes blessent, la dernière tue

Se trouvait au-dessous des horloges de la Rome Antique(à propos des heures)

 

Vini, vidi, vici (Jules Cesar): je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu, qui désigne une victoire foudroyante