Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 13:31
La gauche au pouvoir: un désastre économique que l'on veut maquiller

La France reste en arrière de la reprise européenne et l’essentiel des créations nettes d’emplois depuis deux ans sont concentrées dans le secteur public (80%) contre 80% de créations d’emplois dans le secteur marchand en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni.

Que faudrait-il faire pour accélérer cette reprise ? Procéder à une réforme de la fiscalité du capital, alors que la révolution numérique en cours est hyper-industrielle et hyper-capitalistique sous l’effet de la robotisation et de la numérisation des systèmes de production et de distribution

.

Lire la suite

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 14:37

En visite hier chez Thalès, François Hollande a encore une fois expliqué que tout allait mieux et que la reprise était là. Sans doute le chef de l’État est-il encore enivré par le super contrat de vente de sous-marins à l’Australie.

Mais depuis le temps qu’il fait de fausses prévisions, il devrait savoir qu’une hirondelle ne fait pas le printemps. En tout cas, les Français, qui sont confrontés tous les jours au marché de l’emploi, à la faible activité des entreprises et à la tentation de quitter le pays, ne voient pas l’horizon économique comme leur président.

Selon un sondage Elabe pour BFM TV, 83 % d’entre eux pensent que ça ne va pas mieux. Mais surtout : près de huit Français sur dix (78 %) estiment qu’il existe aujourd’hui ...

Lire la suite

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
23 avril 2016 6 23 /04 /avril /2016 14:11

Depuis deux semaines les médias parisiens ne parlent que de lui. Lui-même, qui est pourtant ministre de l’Économie ne parle que de lui.

Et les sondeurs qui ont toujours besoin de vendre du "neuf" le présentent comme un présidentiable susceptible de faire le plein des voix à gauche en dépit de son positionnement libéral. Peut-être effectivement que tout cela se produira dans un an.

Le problème justement, c'est qu’en une année tout peut se passer. Un an avant le 6 mai 2012, DSK était élu dans un fauteuil. Mais, surtout, là où il faut faire attention, c’est que la nature politique a horreur du vide et Emmanuel Macron est adulé par les sondeurs car il récupère toute la popularité dont Hollande et Valls sont désormais privés.

Lire la suite

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 13:54

La banque centrale peut déployer des moyens infinis, sans le relais de la politique budgétaire ses efforts seront vains et les dysfonctionnements inhérents aux tombereaux de liquidités injectés dans l’économie alimenteront, tôt ou tard, une nouvelle catastrophe économique et financière. La liquidité ne fait pas le crédit

Imaginer forcer les banques à prêter en les gorgeant de liquidités n’a guère de sens si les éléments requis pour une reprise du crédit ne sont pas au rendez-vous. Cela requiert trois conditions au minimum.

Lire la suite

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 17:33

Après avoir été décorée de la Légion d'honneur par François Hollande en personne, Latifa Ibn Ziaten, mère d'un des soldats tués par Mohamed Merah, a été honorée à Washington, aux Etats-Unis, pour son combat contre la radicalisation des jeunes. Elle a reçu mardi des mains du secrétaire d'Etat américain, John Kerry, le Prix international Femme de courage.

Je fais partie des 14 femmes récompensées aujourd'hui par John Kerry au département d'état à Washington.

Le Prix international Femme de courage est une récompense américaine pour honorer des femmes à travers le monde qui font preuve de courage, de détermination pour les droits de l'Homme, l'égalité homme-femme et les avancées sociales.

Latifa Ibn Ziaten s'est engagé dans la lutte contre la radicalisation des jeunes après avoir perdu son fils tué par Mohamed Merah. En février dernier, elle a inauguré à Garges-les-Gonesse dans le Val-d'Oise sa première "Maison Imad pour la jeunesse et les parents", un centre d'accueil pour lutter contre la radicalisation des jeunes.

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 12:18

Dixit le cardinal Barbarin :"Il doit prendre ses responsabilités"

Quelques semaines auparavant, même discours à l'encontre de Karim Benzéma, ou lorsqu'il était ministre de l'intérieur, il déclarait à propos des policiers ripoux de la Bac de Marseille ; "ils ne méritent pas de porter l'uniforme"

Bien sûr l'excellent Premier ministre n'a pas tord, ils ont fautés, ils sont coupables ou responsables, ils doivent payer

Mais est-il besoin de le dire haut et fort sur la place publique ?Dans les médias

Dans le magazine valeurs actuelles, l'éditorialiste évoque sa christianophobie

Personnellement, je ne traiterais pas Valls de christianophobe, néanmoins celui-ci n'a pas un comportement et des réactions positives pour de pareils faits

Exprimer son sentiment, est-ce vraiement possible ? Lorsque qu'on est dépositaire de l'état à un haut niveau

Peut-être par manque d'expérience , il n' a pas encore appris la discrétion et la réserve, mais après 4 ans , il serait temps

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
16 mars 2016 3 16 /03 /mars /2016 07:29
La relance par la consommation nouvelle génération

Les politiques des banques centrales montrent leurs limites. Des économistes proposent une solution simple: verser directement des allocations à la population, pour relancer la consommation

Imaginons qu’un banquier central monte dans un hélicoptère rempli de billets de banque et survole tout un pays en arrosant la population d’argent. L’idée vient de l’économiste américain Milton Friedman: à la fin des années 1960, face à une économie en panne, il estimait que les gens se précipiteraient sur ces petites coupures et, voyant cela comme une opportunité unique, se mettraient immédiatement à les dépenser, stimulant la croissance et relançant l’inflation.

Utopiste? Pas tant que cela. Et surtout d’actualité, puisqu’un nombre croissant d’économistes soufflent cette idée aux banques centrales. Interrogé sur l’éventualité de faire décoller un tel «hélicoptère à argent» pour sortir la zone euro du marasme, Mario Draghi a jugé le concept «très intéressant» lors de sa dernière conférence de presse, la semaine dernière.

«Nous n’avons pas vraiment pensé ou discuté de l’helicopter money, a admis le président de la Banque centrale européenne (BCE). En précisant toutefois: «C’est un concept très intéressant qui est maintenant débattu par des économistes, des académiciens dans des environnements différents.»

Complexe, encore mal définie, selon l’Italien, l’idée fait un nombre croissant d’adeptes de tous bords. Dans l’esprit de la plupart d’entre eux, elle est relativement simple: et si les banquiers centraux, au lieu de soutenir les banques en leur rachetant des dettes et en les inondant de liquidité, distribuaient de l’argent aux citoyens?

Un débat sur les alternatives à la politique monétaire actuelle doit avoir lieu, expliquait tout récemment l’un des chroniqueurs vedettes du Financial Times, Wolfgang Münchau. Et il doit commencer par l’aveu suivant: la politique de «QE» est un échec. Ce terme (qui signifie quantitative easing ou assouplissement quantitatif), désigne les mesures non conventionnelles prises par les banques centrales pour lutter contre la crise financière de 2008 et ses suites.

En Europe, comme au Japon et aux Etats-Unis, ces institutions ont injecté des centaines de milliards de dollars, d’euros ou de yens pour relancer l’économie, éviter la déflation et empêcher un assèchement du système financier. Sans parvenir à ranimer durablement la croissance. A partir de ce constat d’échec, que partagent toujours plus d’économistes, Wolfgang Münchau estime que les banques centrales doivent trouver d’autres pistes, dont celle de créer et de distribuer de la monnaie aux citoyens.

L’organisation «QE for the people», qui regroupe des associations européennes et des économistes, ne défend pas autre chose. «De plus en plus de gens prennent conscience que nous sommes dans une impasse et qu’il faut imaginer de nouvelles solutions. Le rôle de notre campagne est de les étudier et de les promouvoir», explique Stan Jourdan, responsable de la campagne.

«Les politiques des banques centrales ont peu d’effet sur la croissance et l’inflation, surtout si l’on considère les montants exceptionnels qu’elles mettent à disposition», ajoute Michaël Malquarti, directeur adjoint chez Syz Asset Management à Genève, et principal promoteur de l’idée de distribuer de l’argent à la population en Suisse.

Cette absence d’effet des politiques monétaires est d’autant plus regrettable que, selon Michael Malquarti, «elles comportent des risques très importants. Prenez la Suisse: avec des taux à court et à long terme aussi bas, la Banque nationale suisse incite à emprunter pour devenir propriétaire. Or cela commence à poser des problèmes sur le marché immobilier qui montre des signes de surchauffe».

Et ce que l’on voit en Suisse s’observe dans d’autres marchés en Europe: «Les politiques des banques centrales créent des risques de mauvaise allocation des ressources et, potentiellement, les germes d’une nouvelle crise», prévient l’expert, qui suggère à la BNS de distribuer ce qu’il appelle une «ration monétaire» aux Suisses. Mais contactée, la banque centrale helvétique estime que «cette question se situe hors de notre mandat légal. Nous ne voulons donc pas prendre position.»

Autre économiste à défendre l’idée en Suisse, Sergio Rossi, professeur à Fribourg, met pourtant un bémol: «La distribution d’une ration monétaire en Suisse n’affaiblirait pas le taux de change du franc (le problème auquel elle est censée s’attaquer), mais en distribuer aux foyers européens permettrait de redémarrer l’économie de la zone euro.»

Si le constat de l’impuissance des banques centrales est partagé, reste une question: oseront-elles franchir le pas d’une distribution d’argent à la population? On en est encore très loin. Mais l’idée commence à faire son chemin

.

En Suisse, c’est Michaël Malquarti qui porte l’idée de distribuer de l’argent aux citoyens pour relancer l’inflation. Ce spécialiste, directeur adjoint, responsable de la sélection de gérants, chez Syz Asset Management à Genève est soutenu par Jean-Marc Probst, président de la faîtière Commerce Suisse, et dit avoir déjà eu des contacts avec des économistes et des politiciens.

Michaël Malquarti propose que la Banque nationale suisse (BNS) créé de l’argent et utilise le canal de l’assurance maladie pour arroser la population qui bénéficierait ainsi d’un rabais de sa prime. «On le fait déjà pour la redistribution du produit de la taxe sur le CO2. C’est simple, éprouvé et peu coûteux», assure-t-il. Le spécialiste a également calculé les montants qui pourraient être adéquats, soit environ 1,5% du PIB ou 1 à 2% de la masse monétaire. «Cela équivaudrait à environ 1000 francs par personne et par année», explique-t-il. Donc bien moins que les achats de devises effectués par la BNS pour affaiblir le franc ces dernières années. En fonction des résultats de cette politique, l’institution pourrait décider de continuer ou non, à un rythme plus ou moins élevé.

Stan Jourdan est le coordinateur de l’initiative «QE for the people» (assouplissement quantitatif pour la population), lancée en novembre avec le think tank britannique Positive Money. Des organisations de plusieurs pays européens font partie de la campagne, par ailleurs soutenue par plus d’une centaine d’économistes. En Suisse, le professeur Sergio Rossi, à Fribourg, en fait partie.

Pour Stan Jourdan, qui avait déjà organisé une campagne pour le revenu inconditionnel de base, «il y a un an, quand on a commencé à parler de cette idée, on nous prenait pour des fous. Maintenant, beaucoup d’experts se rendent compte que le «QE» ne fonctionne pas et qu’il faut penser à autre chose.» L’organisation n’a pas de plan de «QE for the people» prêt à l’emploi. «Nous regroupons plusieurs organisations qui ont des propositions différentes. Certaines prônent un «green QE» qui nous aiderait dans la transition énergétique, d’autres parlent de distribuer de l’argent aux citoyens pour relancer la consommation ou financer des investissements. Cela peut être complémentaire», explique Stan Jourdan, qui a interprété les paroles de Mario Draghi jeudi dernier comme un signal encourageant.

Dans une chronique publiée dans le Financial Times, juste avant la réunion de la BCE, Wolfgang Münchau a jugé que l’institution devait se montrer «plus audacieuse». Dressant une liste de mesures possibles, ce journaliste allemand très écouté, directeur d’Eurointelligence, un site d’information et d’analyses sur l’économie européenne, a conclu par sa préférée: un «lancer d’hélicoptère». «Si la BCE se mettait à distribuer, disons, 3000 milliards, ou 10’000 euros par citoyen au cours des cinq prochaines années, cela réglerait très bien le problème de l’inflation. Une telle politique contournerait les gouvernements et le secteur financier. Les marchés détesteraient cela. Ils n’ont rien à y gagner. Mais qui s’en soucie?»

Il avait déjà évoqué cette piste en octobre, considérant que la situation n’était pas assez grave pour que la BCE prenne en considération cette «option nucléaire». Il n’est pas seul au «FT» à défendre cette idée. Parmi les autres chroniqueurs vedettes du quotidien de la City, Martin Wolf a aussi signalé sa préférence pour une telle mesure, parmi les choix possibles qu’il reste à la BCE.

Source : le temps

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 22:38

Plus de solutions pour les affidés de Marine Le Pen

Les attentats dramatiques du 13 novembre avait permis une remontée sensible, deux régions étaient en vue pour la fratrie

Le soufflet retombe, les menaces terroristes s'estompent un peu, bien que toujours présentes

Les russes plient bagage, le diplomates reprennent la main, les bombardements massifs font place à des opérations plus sélectives et ciblées

Les lignes de front sont bien servies, mais fini les tapis de bombes sur les soi-disant base de l'El

On sent donc une menace moins imminente ou oppressante

Ce qui ne fait pas les affaires des partis prônant l'ultra-sécurité et l'immigration zéro

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 18:28

Une pétition en ligne lancée contre la réforme du travail a déjà récolté un million de signatures en deux semaines. Un record en France. Le texte intitulé « Loi travail : non merci ! » a été lancé sur change.org vendredi 19 février par des militants associatifs et syndicalistes, et notamment la féministe Caroline de Haas.

Le projet de loi controversé prévoit notamment des référendums d’entreprise pour valider des accords minoritaires, un plafonnement des indemnités prud’homales pour les licenciements abusifs, des modifications des modalités de licenciement économique ou encore la création du compte personnel d’activité (CPA) rassemblant les droits sociaux.

Malgré le report de sa présentation en conseil des ministres, du 9 au 24 mars, pour laisser le temps au gouvernement de le « retravailler », la mobilisation contre ce texte s’est amplifiée.

Les jeunes veulent la sécurité, mais le blocage patronal pèse lourd

Un patron peut-il hésiter à embaucher en cas d'afflux de commandes?

Il hésitera moins , s'il a la possibilité de réduire ses effectifs en cas de reflux

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
19 février 2016 5 19 /02 /février /2016 15:24
Dans le but de posséder son image, les hommes tuent le dauphin

Attrapé par un baigneur, un dauphin de la Plata a succombé la semaine dernière à la déshydratation après que des touristes l’ont maintenu hors de l’eau pour se prendre en photo avec lui sur la plage de Santa Teresita, en Argentine

.

Les dérives de la mode du selfie sont à l’image de la bêtise humaine. En témoigne le palmarès des Darwin Awards qui recense chaque année les cas de personnes mortes suite à un comportement particulièrement absurde. Si les feus amateurs de "selfies" sont régulièrement remerciés pour avoir "contribué à l'amélioration globale du patrimoine génétique humain", la compétition sarcastique omet de préciser que la stupidité et la quête d’attention peut également nuire à des créatures innocentes. C’est le cas de ce petite dauphin de la Plata, qui a succombé la semaine dernière de déshydratation après que des touristes visiblement privés de jugement, l'ont sorti de l'eau pour se photographier avec lui. L’accident, survenu sur la plage de Santa Teresita, en Argentine, a été rapporté par le journal local La Nacion. Des images capturées au moment des faits attestent par ailleurs de la brutalité avec laquelle le spécimen a été traité

A travers les photographies peu glorieuses, on peut voir le cétacé se faire porter par un homme encerclé par une foule de badauds. La Nacion rapporte que ce dernier aurait fait quelques mètres avec l'animal dans ses bras avant de le déposer agonisant sur le sable, pour satisfaire les lubies des baigneurs armés de leur téléphone portable. Le temps passé à capturer les autoportraits ont eu raison de l’animal. Un tragique incident qui ont l'espère a au moins eu un impact sur les auteurs de ces photographies. Le dauphin qu’ils ont tué est en effet un spécimen d'une espèce en voie d’extinction : Pontoporia blainvillei, également connu sous le nom de dauphin franciscain. La Fondation pour la faune sauvage argentine (Fundación Vida Silvestre Argentina) s’est aussitôt exprimée pour dénoncer la perte d’un des "mammifères les plus inconnus et plus menacés de notre mer". Dans un communiqué, l’organisation a expliqué que deux dauphins avaient été attrapés. Le sort du second est toutefois resté inconnu.

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 14:12

Malgré son marathon médiatique et la sortie d'un livre, l'ancien chef de l'état ne parvient pas à recoller, bien au contraire, 10 points de retard sur Juppé dans les derniers sondages

Selon ses fidèles, d'ci l'été il devrait décider quant à sa candidature aux primaires de la droite et du centre

Probablement , suivant le mouvement actuel et sauf coup d'éclat, il retiendrait l'option de ne pas s'engager en son nom

Pour laisser filer Juppé dans une victoire facile, ou alors lui mettre comme adversaire son petit protégé Laurent Wauquiez

Celui-ci entre parenthèses nommé "le meilleur menteur " en politique dans la catégorie jeune par un jury dirigé par Thomas Guénolé, principalement constitué de médias de gauche

Ensuite le jeune espoir de la droite, dans les débats télévisés préparatoires des primaires pourrait montrer une énergie et une verve nettement supérieure à son aîné

On peut en conclure que si Sarkozy a très peu de probabilité de l'emporter, il préférerait promouvoir un de ses préférés

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article
1 février 2016 1 01 /02 /février /2016 21:41

2017, sauf coup dur, on va soit rempiler avec les républicains de gauche ou alors avec les républicains les vrais

Mais quand on voit les ténors de l'opposition, il y a de quoi s'inquiéter:

Juppé qui se ridiculise dans des lieux incertains, pour je ne sais quelle raison, peut-être pour faire oublier son âge

Ne parlons pas de Sarkozy, qui à l'inverse du bon vin ne s'améliore pas, et garde dans son fonds de commerce une grande partie de la population contre sa personne

Quand à Fillon avec sa retraite à 65 ans, il repassera, car peu de gens sont prêt à se sacrifier juste pour son ambition de voir la France première puissance économique d'Europe

Donc une gauche en lambeaux, avec le chômage de masse et la marasme économique, et de l'autre côté des "antiques", ce qui va promouvoir la tierce personne

Pour 2017, encore un peu court, mais pour 2022 avec probablement celle prénommée "l'ange exterminateur" , c'est à dire Marion Maréchal , on y va tout droit

Repost 0
Published by georgoharisso57
commenter cet article

Citations

 

 

Le courage consiste à dominer sa peur, et non pas à ne plus avoir peur

 

La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes

 

Réussir en pain, mieux qu'en farine

 

Sdf: marginal désabusé qu'exhibe la société pour décourager ceux qui tentent l'insoumission au diktat social

 

Le gouvernement a un bras long et un bras court:le long sert à prendre et arrive partout, le court sert à donner mais n'atteint que les plus proches

 

 

 

On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre

 

Nous devons lutter contre toutes les peurs, mais n'avoir peur de rien pour nous-mêmes

 

Vulnerant omnes, ultima necat : toutes blessent, la dernière tue

Se trouvait au-dessous des horloges de la Rome Antique(à propos des heures)

 

Vini, vidi, vici (Jules Cesar): je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu, qui désigne une victoire foudroyante